Neuroatypie, qu’est-ce que c’est ?

Pourquoi cet article? Dans le cas où je relaierai de l’actualité relative à la neuroatypie, et étant concerné par cette dernière, il me semble essentiel d’introduire simplement ce terme. Cela précédant logiquement les prochains articles. Mais également parce que les informations à ce sujet ne sont pour l’instant pas assez diffusées (surtout dans le milieu francophone), pour ceux qui se sentent un peu perdus, et enfin pourquoi pas parvenir à sensibiliser mes proches.


Ce terme s’est construit par opposition à celui de neurotypie. 

Neurotypie, ou NT, tout d’abord créé par la communauté autistique pour qualifier ceux ne présentant pas de caractéristiques du spectre autistique. Est ensuite devenu un terme désignant toute personne sans différence neurologique. Il représente donc la norme dominante. Cependant comme pour la neuroatypie, tous les êtres neurotypiques ne sont pas identiques. Aussi, nous pouvons dire que notre société est une société neurotypique puisque concernant une majorité, elle est organisée autour de ce mode; impliquant qu’elle n’est pas forcément adaptés aux neuroatypiques.

Cela spécialement en France, en effet les pays nordiques par exemples sont mieux renseignés sur le sujet puisque des informations à ce propos sont plus largement diffusées et présentent moins de tabous. De plus, de nombreuses adaptations (niveau scolaire, professionnel, …) sont proposées.

Ces mots sont par ailleurs assez récents, puisque sembleraient dater de la fin des années 90.


La neuroatypie ou neurodivergence concerne alors les êtres humains présentant des différences neurologiques, donc n’appartenant pas à la norme dominante.

<< Concept où les différence neurologiques doivent être reconnues et respectées au même titre que n’importe quelle autre variation humaine. Ces « différences » incluent la dyspraxie, dyslexie, TDA/H, dyscalculie, spectre autistique, syndrome de la tourette et les autres. >>

National Symposium on Neurodiversity held at Syracuse University, 2011

Ces « différences neurologiques » comprennent :

  • TDA/H
  • trouble bipolaire
  • dys-(lexie, calculie, praxie…)
  • schizophrénie
  • maladie de Parkinson
  • trouble du spectre autistique
  • syndrome Gilles de la tourette
  • Sociopathie

Cette liste est non-exhaustive extraite d’un article Wikipédia France sur la neurodiversité.

Elle peut, entre autres, être complétée par :

  • troubles sensoriels
  • TCA
  • trisomie
  • haut potentiel
  • phobies handicapantes (scolaire, sociale…)

Cette notion est attribuée au docteur Judy Singer travaillant sur les neurosciences, où il est parfois question de système nerveux atypique.

Si le terme de neuroatypique est assez controversé car il soutiendrait le modèle médical d »invalidité/infirmité » en identifiant ces différences mentales à des troubles ou déficits, il reste cependant utile puisqu’il évite l’usage d’autres stigmatisations péjoratives: différence entre « normaux » et « anormaux » ou les « autres », déjà observée dans certains articles.

<< Les différences neurologiques sont le résultat d’une variation normale et naturelle du génome humain. >>                                 John Elder Robison


Références et sources

 

Gédéon

Publicités

Une réflexion au sujet de « Neuroatypie, qu’est-ce que c’est ? »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s